J’aime jouer dans la terre

Le titre veut tout dire.

C’était la longue fin de semaine. Il a fait si beau. C’était le moment idéal pour travailler sur le terrain et surtout sur le jardin.

Ces temps-ci, ma vie professionnelle est stressante. C’est la fin de l’année scolaire, les élèves sont excités, parfois survoltés, l’été est à nos portes. C’est également l’heure des bilans. Bref, j’ai du pain sur la planche et il me reste peu de temps pour clore les dossiers. Les fins de semaine ensoleillés sont d’autant plus appréciés.

Durant la fin de semaine, j’ai arraché des mauvais herbes, tondu la pelouse, planter des légumes et des fruits… Bref, j’ai passé la fin de semaine à l’extérieur à profiter du soleil et de mon terrain. J’ai surtout jouer dans la terre. Ça m’a fait un bien fou.

Jouer dans la terre, m’a relaxé.  Cela m’a fait oublier le stress du quotidien. J’ai passé du temps avec ma fille à jardiner. Nous avons passé du temps de qualité en famille, tout en étant éducatif. C’était agréable!

Je ne pensais pas dire ça un jour mais j’aime réellement jouer dans la terre. Tsé pas mettre de gants de jardinage, regarder les vers de terre, arracher des mauvaises herbes  en se disant  » T’es mort le méchant mauvais herbe! » et se sentir dans un état euphorique. C’est difficile à expliquer comme sensation mais bon, ça défoule. Je me sentais comme une enfant!

Dans ma guerre contre les mauvaises herbes, j’ai même trouver des trucs écolos pour les faire disparaître. C’est bien le fun les arracher mais lorsqu’ils se logent entre les dalles du patio cela peut devenir long et frustrant. Il y a bien le fameux Roundup qui est très efficace mais, comme plusieurs le savent, ce charmant produit est néfaste pour notre belle planète et pour notre santé. Je me suis donc mise à la recherche de moyens de faire disparaître mes petites amies indésirables en respectant la nature. J’ai testé:

1- Le vinaigre: Y-a-t-il vraiment quelque chose que le vinaigre ne peut pas faire? C’est un produit magique. Vaporiser du vinaigre sur vos mauvaises herbes et vous pourrez leur dire « bye! bye! « .

2- L’eau bouillante: Pas de vinaigre sous la main? Pas grave! Verser de l’eau bouillante sur les mauvaises herbes et attendre 2-3 jours.

Si vous connaissez d’autres trucs contre les mauvaises herbes, faites moi en part. Je débute dans le jardinage et comme je suis incapable de faire les choses à moitié, j’aime découvrir tout ce le sujet qui me passionne. Actuellement, ce qui me passionne c’est le jardinage.

Sur ce, bon jardinage les amis!

DIGITAL CAMERA

 

 

Banc d’essai: Le couponning

En juillet 2015, je suis tombée sur une émission sur le couponning à Canal vie. Un mois plus tard, je commençais le couponning.

Je venais de m’acheter ma nouvelle maison et je voulais vraiment faire des économies car  les achats relier à la maison coûtaient un peu plus cher que prévu. J’étais consciente que les coupons étaient imprimés sur du papier et dans mon objectif zéro déchet je faisais un pas en arrière mais bon, je devais réduire ma facture d’épicerie.  N’ayant pas de commerces offrant des produits en vrac proche de chez moi, la solution d’utiliser des coupons était tentante.

Pendant 4 mois, j’ai été une couponneuse active. Je demandais à ma mère et ma belle-mère de me donner leurs encarts dans le publisac, j’imprimais plusieurs coupons sur le net, j’allais régulièrement à l’épicerie pour trouver des coupons de tearpad ou pour acheter des produits avec des coupons sur leur emballage… Je faisais tout ça dans l’optique de faire des échanges sur des pages facebook de couponneuses. Évidemment, je cherchais des coupons que j’allais utiliser et le moyen d’en trouver était de faire des échanges avec d’autres couponneuse. Pendant 4 mois, j’ai été « scotché » à mon écran d’ordinateur et à mon cellulaire.

Après 4 mois, j’ai réalisé que je détestais le monde du couponning. Que cela allait complètement à l’encontre de mes valeurs. Le couponning incite les gens à consommer, tout le contraire de ce que je fais actuellement. Être toujours à la recherche des bons « deals » et de coupons faisait que je consultais toujours mon cellulaire. J’avais toujours mon cellulaire sous la main. J’allais au parc avec ma fille, plutôt que de jouer avec elle comme je le faisais avant ma phase couponning, je consultais facebook par mon cellulaire. Du moment que j’entendais le son de mon messenger, j’allais consulter mes messages. J’étais accro. Étais-je heureuse? Non!

Mes 4 mois dans le monde du couponning m’ont fait réaliser bien des choses…

1-  Couponning et zéro déchet ça ne va pas ensemble.  Les compagnies font des coupons pour nous inciter à acheter. J’ai consommé plus qu’à l’habitude et surtout des produits que jamais je n’aurais mis dans mon panier sans coupon.  Coupons rime avec Junk food. J’avais pleins de coupons pour des produits congelés, des produits nettoyants, des produits pour le corps mais rien pour du tofu ou des fruits et légumes.

2- Les tearpads ( bloc de coupons accroché devant l’article) s’envolent vite.  Certains personnes partent avec le tearpad entier afin de faire des échanges sur Facebook. Si tu vas faire ton épicerie le samedi, il y a peu de chance que tu trouves des tearpad pleins.

3-  Écrire aux compagnies des commentaires peut rapporter beaucoup. Certains gardent les coupons d’autres les échangent pour en avoir de plus intéressant selon ce qu’ils consomment. Noter qu’écrire aux compagnies c’est long mais tu peux trouver davantage de coupons qui font ton bonheur.

4- Avoir un jardin, faire son propre pain, utiliser du vinaigre pour nettoyer sa demeure, sera toujours plus économique et meilleur pour la santé, qu’utiliser des  coupons.

5- Pour faire de réels économies avec le couponning, il faut avoir ÉNORMÉMENT de temps à investir. Ma réalité familiale et professionnel ne me permettait pas de couponner sans pénaliser ma vie familiale et de passer du temps de qualité avec mon entourage.

6-  À passer tout mon temps libre sur mon téléphone et/ou mon ordinateur à chercher des deals et des  coupons m’a rendu malheureuse et irritable.  Être toujours scotcher à un écran, c’est déprimant.

7- Faire les imbattables au Maxi ou au Walmart reste l’une des meilleures options pour économiser. Les économies sont peut-être moins grandes que jumeler des imbattables à des coupons mais, c’est meilleur pour mon moral. Je peux également me servir des applications comme reebee (circulaires en ligne) pour surveiller les ventes sans devoir prendre un publisac.

Deux applications à prendre en note:

Checkout 51: Scanner votre facture et vous aurez accès à un rabais sur certains produits. Après 20$ d’accumulé, l’application vous enverra un chèque par la poste. Cette application est une belle alternative pour économiser, tout en restant écologique ( aucun coupon à imprimer)checkout

Reebee: Merveilleuse application pour avoir accès aux circulaires en ligne. Pour celles qui font des imbattables,  vous n’avez plus besoin de présenter votre circulaire dans votre supermarché ( économie de papier), vous n’avez qu’à présenter votre cellulaire ou votre tablette à l’endroit  où la vente est indiquée.reebee

Les vraies adeptes du couponing me trouveront peut-être dure. Cette méthode pour économiser marche réellement mais elle n’enseigne pas les bonnes et saines habitudes de vie car elle incite les gens à surconsommer et à manger du Junk food.  Il est vrai qu’un consommateur averti peut réussir à bien manger grâce au couponning.  Par contre, cette personne ira chercher des rabais sur des produits afin d’avoir un crédit pour se payer des fruits et légumes.

Les couponneuses vont également faire profiter les plus démunis de leurs aubaines. Elles donnent souvent aux organismes qui redistribuent les denrées. À noter que pour arriver à faire de grosses économies, ces femmes passent beaucoup de temps à la recherche de coupons. Elles font la tournée des épiceries, font des échanges sur des groupes Facebook et passent beaucoup de temps sur leur ordinateur.  Dans l’ensemble, les femmes ( et les quelques hommes) qui pratiquent le couponning, font preuve d’une belle générosité et d’entraide. L’entraide est une des principales valeurs qu’ont les adeptes du couponning. Lorsque je me suis lancée, plusieurs m’ont aidé à avoir des coupons intéressants. Plusieurs ont fait de beaux échanges avec moi et ont fait preuve d’une belle générosité. Malgré tout cela, le monde du couponning n’est pas fait pour moi. Je ne veux plus passer autant de tant devant un écran et surtout je réduire mes déchets.

La moral de ce banc d’essai, il faut avoir BEAUCOUP de temps libre pour faire de grandes économies avec le couponning. Je lève mon chapeau à toutes celles qui réussissent à manger santé, faire du couponning, respecter l’environnement et économiser. Bravo car moi, je n’y suis pas arrivée!

Traitement naturel pour les mains gercées

Mais c’est aussi… le froid, le verglas, la fatigue par manque de clarté,les conditions routières exécrables, la peau sèche, les habits d’hiver, les lèvres gercées, les pellicules dans les cheveux et surtout, mon sujet d’aujourd’hui, les mains gercées.
Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, je dois me faire plaisir en chantant cette chanson de Dominique Michel qui résume bien mon état d’esprit des derniers jours.
En fouinant sur le web, j’ai découvert un petit remède contre les mains gercées. Cette recette est facile à faire, en plus,vous trouverez tous les ingrédients dans votre garde-manger. J’ai testé et j’ai approuvé. C’est maintenant mon traitement choc contre mes mains ultra gercées.
Pour faire cette recette, vous avez besoin de:
  • 1 cuillère à thé de miel épais
  • 1 cuillère à thé de jus de citron
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de sucre roux

1. Mélangez l’huile d’olive avec le miel. Ajouter le sucre roux et le jus de citron.

2. Mélanger afin d’obtenir une pâte moyennement épaisse.  Si elle est trop épaisse, ajoutez un filet d’huile. À l’inverse, ajoutez un peu plus de miel.

3. Appliquez le gommage sur vos mains et frottez-les en petits mouvements circulaires pendant quelques minutes.

4. Rincez vos mains à l’eau tiède tout en continuant de frotter..

5. Séchez vos mains Ensuite, vous devez hydrater vos mains. Vous n’avez qu’à mélanger à part égale du jus de citron et de l’huile d’olive. Laissez agir le plus longtemps possible.

Source: lafabriquecrepue.comIMG_8583

Trucs pour parents écolo: les bazars sur les réseaux sociaux

Pas toujours facile d’être un parent écolo. J’avoue que parfois par paresse, je jette des choses qui auraient pu être recyclé. Reste que mon meilleur moyen de me débarrasser de mes vieux vêtements ou des vieux jouets à ma fille est d’aller les déposer chez Renaissance ou dans tout autres centres de dons afin qu’il puisse le vendre ou les donner à des gens dans le besoin. Ce mois-ci, j’ai décidé de « faire différent ». J’ai revêtu mon habit de maman testeuse et j’ai testé la vente et l’achat d’objets par les réseaux sociaux.

tapisUne amie m’avait parlé de groupes sur facebook où l’on pouvait vendre et/ou acheter des objets pour leur donner une seconde vie. Elle me disait qu’elle avait réussi à vendre rapidement des lots de vêtements de sa fille. J’étais sceptique. J’ai toujours eu l’habitude d’aller porter mes vieilles affaires chez Renaissance. Pour moi c’est ma façon de donner au suivant. En plus, lorsque je fais le ménage, je suis du genre à vouloir me débarrasser des choses rapidement. Bref, je niaise pas avec le puck.

La semaine dernière, j’ai eu une bulle qui a péter au cerveau. Je suis rentrée du travail. J’ai vu l’espèce de tableau à craies de ma fille. Elle l’a depuis déjà 2 ans et elle ne s’en sert jamais. Il ne fait qu’encombrer sa chambre. Je lui ai déjà demandé de le donner mais à son âge, le concept de donner au plus pauvres est difficile à comprendre. Mère indigne que je suis, j’ai décidé de faire disparaître le tableau. J’ai pris une photo du tableau et je l’ai affiché sur 3 groupes nommées « bazar de Repentigny, de l’est de Montréal et de Pointe-aux-Trembles ». En 3 heures, il était vendu et la personne était même venue le récupérer à la maison. Mon méfait accompli, j’ai mis l’argent de la vente dans la tirelire de ma fille. Ma fille n’a jamais remarqué la disparition du tableau.

Cette semaine, c’est un tapis de massage chauffant que j’ai affiché sur facebook. Il traîne dans le haut de mon garde-robe depuis presque 4 ans. Mon père pensant avoir trouvé LE cadeau idéal pour ma maman,  lui a offert pour sa fête. Elle l’a essayé qu’une seule fois, et ce charmant tapis c’est retrouvé chez moi. Mon chum et moi, nous nous disions que nous allions se servir de ce tapis mais bon, nous l’avons sortie de sa boîte que 3 fois. Il a, au moins l’honneur d’être parmi mes objets « test » des réseaux sociaux. En 3 jours, le tapis était vendu. Je l’ai même affiché un peu plus cher afin que je puisse négocier le prix de la vente. Finalement, je l’ai vendu à un prix qui dépassait mes attentes.

Voyant que la chance était de mon côté, je me suis permise de mettre trois autres objets en vente. Un banc d'Appointjouet Vtech à 5$ qui intéragit avec l’enfant, un siège d’appoint ainsi qu’un coussin d’allaitement. Chaque objet a été affiché à 5$. Le siège d’appoint est parti en 1h. Cinq personnes ont montré un intérêt rapidement à l’objet. La maman testeuse en moi jubilait! Les deux autres objets sont toujours en vente. Certaines personnes ont démontré un intérêt pour le chien vtech mais personne n’a confirmé qu’il le prenait.

Ces groupes sont très pratiques pour vendre des objets mais un peu moins pour en acheter. Lorsqu’il y a quelque chose d’intéressant, il faut être rapide et écrire au vendeur dès l’apparition de l’annonce. Parfois, certain vendeur propose la livraison lorsque l’objet est assez volumineux tel un divan, une base de lit ou un électroménager mais en général, l’acheteur doit se déplacer.

Personnellement, j’ai trouvé peu d’objets intéressants. Les gens vendent habituellement leurs vieux objets trop chers et malheureusement, lorsque je flaire la bonne affaire, je suis rarement la première à l’avoir flairée. Autre constat, ce qui se vend le mieux sont les choses pour enfants ( jouets, vêtements, articles de sport, objets utilitaires comme un banc d’auto, une chaise haute etc…). Il ne faut pas ce le cacher, un enfant ça coûte cher. Il ne cesse de grandir, il faut toujours changer sa garde-robe. Si en plus, il fait du sport, l’équipement est souvent à renouveler aux années. Pour un parent, les réseaux sociaux sont une mine d’or, autant pour vendre que pour acheter.

Dans mon cas, facebook reste un des meilleurs moyens de désencombrer mon environnement tout en gagnant un peu d’argent. Il faut dire que je laisse partir mes objets à très bas prix puisque ma priorité est de me débarrasser de mes objets le plus rapidement possible. L’argent n’est qu’un plus. Tout l’argent que je ramasse, je la met dans la tirelire de ma fille afin qu’elle puisse, éventuellement, le déposer dans son compte en banque. Si vous utilisez les réseaux sociaux dans la même optique, vous devriez être très satisfait.

facebook2

Nettoyant écologique à base d’agrumes

Ce petit nettoyant écologique est fait à base de pelures d’agrumes et de vinaigre. Vous devez donc garder vos pelures d’orange, de clémentine, de citron et/ou pamplousse. Dans un pot Masson, faites macérer vos pelures d’agrume dans du vinaigre durant 2 semaines. Jeter vos pelures et verser le nettoyant dans un vaporisateur. Et voilà, le tour est joué! Pas compliqué comme recette, n’est-ce pas?

Ce petit nettoyant tout- usage sera très efficace dans votre cuisine car l’huile d’orange dissout la graisse.

Il est testé et approuvé dans ma demeure. Il est même plus efficace que certains nettoyants toxique que nous retrouvons dans nos épiceries. Pourquoi alors ne pas l’adopter?

Source: Vite une recette

nettoyant écologique

Traitement antipelliculaire naturel

L’hiver arrive… Mes cheveux en souffrent toujours énormément. Les tempêtes de neige ne sont pas uniquement à l’extérieur mais également dans mes cheveux. Par le passé, j’utilisais des shampooings vendus en pharmacie. Cette année, j’ai décidé de faire les choses autrement. Utiliser des produits de pharmacie n’était plus une option. Je me suis donc mise à chercher sur le web des astuces pour lutter contre les pellicules. J’ai testé deux recettes maison.

L’ail et l’huile d’olive

  • une gousse d’ail hâché
  • 1c. à thé d’huile d’olive

Mélanger les ingrédients dans un bol afin d’obtenir une pâte consistante. Appliquer cette pâte sur votre cuir chevelu et masser environ 10 minutes. Laisser reposer entre 15 et 30 minutes. Durant cette période, mettre un bonnet de douche car l’odeur n’est pas très agréable. Terminer le traitement en faisant un bon shampooing. Assurez-vous de bien rincer. L’odeur de l’ail devrait avoir disparu après votre shampooing.

Vous devriez voir des résultats qu’après un seul traitement. Si ce n’est pas le cas, refaite le traitement 2 ou 3 fois. Ce traitement peut être fait une fois par semaine si vous en ressentez le besoin.

Le vinaigre de cidre de pomme

Utilisez la quantité de vinaigre que vous avez besoin selon la longueur de vos cheveux. Venir appliquer le vinaigre sur le cuir chevelu et masser environ 5 minutes. Laisser reposer pour un maximum de 30 minutes. Recouvrir vos cheveux d’une bonnet douche (ou d’une pellicule plastique) car  l’odeur du vinaigre de cidre de pomme n’est pas vraiment plus agréable que celui de l’ail. Terminer le traitement avec un shampooing et un bon rinçage. L’odeur du vinaigre devrait disparaître comme par magie avec le shampooing.

Après 3 traitements, je n’avais plus aucune pellicule. Yeah!

Faites le traitement dès que vous en ressentez le besoin.

Si vous voulez être 100% écolo, utilisez un shampooing naturel. Mon shampooing de prédilection est la barre Madame Tignasse de la Savonnerie des Diligences mais vous pouvez également en retrouvez sous forme liquide sous la gamme Druide.

 

Source: Le blog Maquillage Cynthia

IMG_6908

Admirez ma face de la fille complètement vendue au vinaigre de cidre!

Banc d’essai: Démêlant pour cheveux Druide

Pas facile de démêler les cheveux d’une petite cocotte de 3 ans et demi. Ma fille n’est pas très patiente lorsque vient le temps de lui démêler les cheveux après la douche. Elle ne fait que chigner et pleurer car supposément c’est un vrai supplice.  Pour régler mon problème, j’ai d’abord acheté des produits démêlant de la gamme Princesse Jujube de la compagnie Dans un jardin. L’odeur du produit me donnait terriblement mal à la tête et surtout il ne convenait plus au style de vie que je voulais adopter.

Le démêlant pour cheveux de la compagnie québécoise Druide est composé  de fleur de coton, de mangue et d’aloès. Il hydrate le cheveu en plus de démêler la tignasse de ma charmante cocotte. Je l’utilise également après avoir utiliser la barre de shampooing Madame Tignasse de la Savonnerie des Diligences. Il convient très bien à tous les types de cheveux. Le seul hic, c’est qu’il ne vient pas toujours à bout de démêler la chevelure de ma cocotte sans  pleurs contrairement au démêlant de la gamme Princesse Jujube. Son odeur n’est pas agressant mais n’est pas exceptionnel. Il a  par contre l’avantage de ne pas me donner de maux de tête. Il reste tout de même au bon investissement. 9,95$ pour un 175 ml c’est très raisonnable.

démêlant druide