Un livre pour Bolduc

Je ne pouvais me taire sur cette initiative mise sur pied par un citoyen, Sébastien Talbot. Suite aux propos tenus par le ministre Bolduc, M. Talbot propose aux citoyens d’envoyer un livre au ministre dans l’espoir de regarnir les bibliothèques scolaires. Il lance même le concours : Envoyez un livre au ministre Bolduc sur Facebook.

Pour vous mettre en contexte, il y a quelques jours, le ministre Bolduc a annoncé que les écoles ont assez de livres dans leurs bibliothèques donc l’achat de nouveaux livres n’étaient plus nécessaire.  » Il n’y a pas un enfant qui va mourir de ça et qui va s’empêcher de lire, parce qu’il existe déjà des livres [dans les bibliothèques]  » affirme le ministre.

Depuis des années, j’essaie promouvoir la lecture auprès des jeunes. Ce n’est pas toujours facile car pour certain lire est tout un tour de force. L’intérêt n’y est pas toujours. Avoir une diversité dans les livres que je leur propose est donc primordiale. Ai-je besoin de préciser que la lecture aide grandement un élève au niveau de son français écrit, en plus de développer son imaginaire?

Qu’en est-il des auteurs qui vivent de leur écriture?  Si les écoles arrêtent d’acheter des livres, les auteurs québécois, en particulier les auteurs de romans jeunesses seront tout aussi touchés. Ce n’est plus juste une question d’éducation mais également de culture.

Pour ma part, je suis le mouvement. Demain, je me rendrai au bureau de poste et j’enverrai au ministre un livre jeunesse.

Pour en savoir plus :

Une opération « livre à la poste » cible Bolduc : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/416803/bolduc

Les écoles ont assez de livres, juge Bolduc: http://www.ledevoir.com/politique/quebec/416542/titre

bolduc

Publicités