Mon chum, son village et moi…

Je ne suis pas la seule à me lancer dans des idées de grandeur. Cette année, mon chum c’est lancé dans la réalisation de son village de Noël. Étant un brin perfectionniste, il n’a pas voulu suivre mes conseils de ne prendre que des matières recyclées pour confectionner son village. Il a acheté quelques maisons, des personnages, du bois, du styromousse et j’en passe mais il a, au moins, réaliser sa montagne à l’aide de papier mâché et ses petits chemins de pierre à l’aide d’argile qu’on avait à la maison. Que voulez-vous, ce n’est pas toujours facile de rallier tout le monde à la cause du zéro déchet surtout quand il s’agit d’une passion? Eh oui! le village de Noël est rendu le nouveau hobby de mon grand chéri. Il passe son temps sur le web à dénicher les meilleurs trucs en matière de modélisme. Le problème c’est qu’il n’y a pas une multitude de sites web explorant le sujet. Il nous a fallu faire preuve de beaucoup créativité pour réaliser ce projet. Donc, afin d’éviter les chicanes de couple ( il m’énerve tellement quand il passe la nuit à fouiner là dessus) et afin de donner de l’information aux futurs gars qui voudraient se lancer dans un tel projet, nous avons décidé de vous faire part de notre expérience en matière de village de Noël.

ÉTAPE 1: Le plan ( l’étape la plus cruciale selon mon chum)

Dans un premier temps,  vous devez acheter vos maisons et/ou les confectionner  ( il y a des supers beaux DIY de maisons en boîte de céréales sur pinterest). Si vous  souhaitez avoir des maisons de collection, je vous suggère le site Christmas Village Shop. Nous y trouvons toujours de belles maisons  de la compagnie Lemax ou Departement 56. Ensuite, vous devez faire le plan en fonction de vos maisons et des autres objets que vous pensez intégrer au village à travers les années. Une fois le plan complété, vous devez acheter ( ou recycler) une planche de plywood. Dessiner votre plan sur la planche. Voici quelques images de la réalisation de notre village.

2014-11-09Étape 2: Le papier mâché les trottoirs en argile

Une fois les bases en bois faites, nous avons tout recouvert de papier mâché en nous assurant de mettre du relief et des textures. Nous avons peinturé le tout en blanc. Nous avons tracé une petite rivière et un lac en ajoutant de la brillance à l’aide de colle scintillante. Mon chéri a également percé des trous dans la planche afin de faire passer le filage. Pour terminer, nous avons sculpté le pavé dans l’argile grise.

2014-11-29      Étape 3: La finition

Une fois le papier mâché et la peinture terminée et nous restait plus qu’à monter le fameux village. Nous avons ajouté un peu de neige en ouate et le tour était joué.  village de noël

Le village est loin d’être terminé. Il est toujours en « work in progress ». Chaque année, nous allons ajouter des maisons ou des personnages. L’an prochain, nous comptons ajouté un train. Le tunnel est déjà fait!  Nous voulons bannir la ouate du village. La neige sera faite de papier mâché peinturé en blanc. Mon chéri trouve que le village sera de cette manière plus réaliste.

Le village n’est que le premier des plusieurs DIY que j’ai réalisé durant les mois de novembre et de décembre. Je prépare actuellement des tutoriels de plusieurs petites suggestions de décoration de Noël et de cadeaux pour vos proches.

 

Publicités

Peinture pour les doigts comestible

Un projet n’attend pas l’autre. Cocotte et moi, sommes toujours à la recherche d’une idée de bricolage.

La fête des mères approchent à grand pas et nous cherchions un petit bricolage à réaliser pour les grand-mamans. Par un heureux hasard, j’ai découvert une recette de peinture pour les doigts. Facile à faire, en plus de contenir très peu d’ingrédient. Note à moi-même, ne plus laisser cocotte préparer la recette avec moi si je veux que la peinture soit à 100% réussi.

Pour réaliser cette peinture, vous avez besoin de:IMG_1278

– 2 tasses de fécules de maïs

-1 tasse d’eau froide

-4 tasse d’eau bouillante

– Colorants alimentaires

IMG_1280Préparation:

Mélanger les fécules de maïs à l’eau froide. Ajouter par la suite, les 4 tasses d’eau bouillante. Mélanger. Faire chauffer la préparation à feu doux tout en mélangeant  jusqu’à ce que votre mélange ait une texture bien crémeuse. Par la suite, séparer la préparation dans 3 à 4 pots ( vous pouvez réutiliser des pots de purée pour bébé ou autre pots en verre). Ajouter la couleur de colorant alimentaire de votre choix dans chacun des pots. Laisser refroidir.

Bon bricolage!

Cette peinture ce conserve que quelques jours au réfrigérateur.

IMG_1286

IMG_1290

 

Coloration d’oeufs de Pâques façon écolo

Afin de nous mettre dans l’ambiance de cette fête chocolatée, hier soir, ma fille et moi avons confectionnés nos cocos de Pâques.  Ma fille était surexcitée à l’idée de colorer et dessiner pour une première fois des oeufs de Pâques. J’avais acheté pour l’occasion, un petit kit de coloration pour les oeufs.

Ce n’est que ce matin, en ouvrant mon ordinateur, que je suis tombée sur une recette de coloration d’oeuf naturelle sur le site du magazine Enfants Québec.  Déception, car j’aurais pu sensibiliser ma fille au mode de vie zéro déchet avec ce bricolage, mais bon, en même temps, ma cocotte n’a que 3 ans et elle aime avoir un résultat rapidement. Avec la coloration naturelle, certaines couleurs prennent une nuit à s’imbiber dans la coquille de l’oeuf. Ce ne sera que partie remise pour l’an prochain. Par contre, il n’y a rien qui ne m’empêche de vous faire découvrir ces recettes afin que vous puissiez les faire avec vos petits cocos.

photo

Préparation

Vous avez un choix à faire: Soit colorer un oeuf dur ou encore utiliser une coquille évidée. Dans les deux cas, vous pourrez manger l’oeuf. Un oeuf à la coq, une omelette, un oeuf tourné, toutes les recettes sont bonnes! Tout dépend de la manière que vous préférez vos oeufs.

Pour vider un oeuf sans le casser, vous n’avez qu’à percer avec une aiguille un petit trou à chaque extrémité de l’oeuf. Ensuite, vous soufflez doucement et récupérer dans un bol le contenu de l’oeuf. Vous devez ensuite rincer le coco et le laisser sécher avant de le teindre.

La coloration

Ajoutez 2 c. à soupe de vinaigre  à vos mélanges pour mieux fixer les couleurs. Quand les œufs auront la teinte désirée, retirez-les de la teinture à l’aide d’une cuillère perforée. Épongez légèrement avec une vieux torchon. Ne soyez pas surpris que la couleur ne soit pas parfaite unie, c’est dû à la texture poreuse de la coquille de l’oeuf.

Or :Vous avez besoin de 4 tasses d’eau ainsi que de 3 c. à soupe de curcuma. Faites bouillir les oeufs dans ce mélange durant 30 minutes. (N’oubliez pas les 2 c. à soupe de vinaigre pour mieux fixer les couleurs)

Brun pâle :Très simple à réaliser! Vous n’avez qu’à faire tremper vos oeufs dans du café bien noir à température ambiante durant 30 minutes. ( Je crois que je vais en faire tremper un demain dans le café de papa hyperactif. J’ai bien hâte de lui voir la tête quand il va réaliser que c’est pour un bricolage.)

Rose pâle: Faites bouillir 4 tasses de betteraves coupées en quatre dans 4 tasses d’eau pendant une dizaine de minutes. Laissez tiédir la solution et filtrez. Finalement, trempez les œufs  pendant 30 minutes.

Jaune pâle: Même principe que pour le rose pâle mais cette fois, vous devrez ajouté 3 c. à soupe de curcuma dans 4 tasses d’eau et faire bouillir durant 10 minutes. Laissez tiédir et filtrez. Finalement, faites faire une petite baignade à vos oeufs  dans cette solution pendant 30 minutes.

Bleu royal: Faites bouillir 4 tasses de chou rouge en morceaux dans 4 tasses d’eau pendant une dizaine de minutes. Laissez tiédir et filtrez. Trempez les œufs dans cette solution et laissez colorer toute la nuit.

Vert chartreuse: Faites bouillir 4 tasses d’eau avec  3 c. à soupe de curcuma. Laissez refroidir. Trempez-y les œufs à température ambiante durant  30 minutes. Ensuite, trempez-les dans une eau de cuisson de chou rouge pendant 5 secondes.

Lilas: Un peu plus compliqué que les autres teintures, pour réaliser le lilas vous avez besoin de betteraves et d’un chou rouge. Faites d’abord cuire des betteraves et conservez l’eau de cuisson. Par la suite, trempez les œufs dans cette eau à température ambiante durant 30 minutes. Finalement, faites également tremper les oeufs dans une eau de cuisson de chou rouge à température ambiante pendant 30 secondes.

 

Je vous souhaite d’avoir beaucoup de plaisir à faire cette activité avec vos poussins.  N’hésitez pas à commenter ce bricolage!

photo(1)

Notre petite famille de cocos. Ils ne sont peut-être pas à 100% écolo mais au moins nous nous sommes servis de leur contenu pour faire des muffins.