Les vacances! La page blanche?

Lorsque j’ai débuté mes vacances, je m’étais donnée pleins de beaux et GROS défis dont écrire 2 à 3 fois par semaine. Ai-je relevé mon défi??? Euh… j’en doute. Je me suis plutôt lancée dans une série d’activités et de sorties à faire avec ma fille et mon super conjoint, papa hyperactif. Mon été a d’abord commencé par notre petit voyage à l’Île D’Orléans ainsi qu’à Tadoussac. J’ai passé un séjour inoubliable à arpenté l’île et à découvrir ses artisans en agrotourisme ( la fromagerie de l’île, la chocolaterie, la microbrasserie de l’île, sans oublier mon coup coeur, le charmant économusée de Cassis Monna et filles).

Par la suite, Tadoussac! Il y a 20 ans, je voyais pour la première fois une baleine. Pour la deuxième fois de mon existence, accompagnée de ma fille et de mon conjoint, je côtoyais ses magnifiques animaux marins. C’est toujours si impressionnant d’entendre leur souffle, de les voir apparaître à 10 mètre du bateau pour ensuite replonger dans les eaux du fleuve. Armée de ma fidèle caméra, je n’ai presque rien perdu de ses moments magiques. Je suis heureuse d’avoir pu faire découvrir cela à ma fille car malheureusement, il n’y a plus autant de baleines qu’il y a 20 ans et moins de bélugas également. Mon court séjour m’a fait prendre conscience à quel point il est important de protéger les eaux du fleuve afin que dans 20-30 ou même 50 ans, nos enfants et petits enfants puissent également s’émerveiller devant ces créatures. Malheureusement, nous ne sommes pas tous de cette avis. 😦

Après le voyage, il y a eu des activités comme le jardinage ( nous avons des courgettes à n’en plus savoir quoi faire. Des idées de recettes?), les matinées à la bibliothèque à jouer et feuilleter des histoires, les après-midi au parc, les soirées à jouer au soccer, aller cueillir des framboises, Toc Toc Toc à l’Expo de St-Hyacinthe, les spectacles gratuits dans les parcs de la ville (j’adore!!), cuisiner pour le plaisir de bien manger et partager avec des êtres aimés… Bref, où trouver le temps d’écrire? 

Je n’ai certes pas tous réalisés mes défis mais j’ai continué ma lancée en matière d’écoresponsabilité. Les sacs réutilisables ne sont jamais bien loin, le compost reste toujours une priorité, si facile à faire grâce à mon arrondissement et sa collecte de matières organiques. Par contre, je reste toujours déçu de voir le peu de participation des citoyens. L’arrondissement offre le bac brun et le petit sot, manque juste les sacs compostables pour mettre à l’intérieur et semble-t-il c’est déjà trop difficile pour la plus part du commun des mortels. Comment faire pour favoriser le changement d’habitude quand même avec les outils à porter de main, les gens sont trop paresseux pour jeter leur nourriture dans leur sot plutôt que dans la poubelle? Pourtant le geste reste le même, nous jetons mais dans un contenant différent. En quoi est-ce plus difficile alors de le jeter dans notre bac de compost?

L’été n’est pas terminé et dans mon cas, les vacances non plus. J’ai encore quelques défis sur ma « To do list ». DÉSENCOMBRER mon espace est le prochain en liste. Pour l’instant, avis aux intéressés, je termine avec un petit lien sur les bélugas et quelques photos de mon voyage.

Lien intéressant sur l’avenir des bélugas dans le St-Laurent :http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/414364/ottawa-elimine-un-projet-de-protection-marine

baleine

Blanche-Neige, la baleine à bosses est l’une des vedettes du fleuve. Facile à identifier grâce à sa queue qui est toute blanche.

baleine2

Toujours Blanche-Neige au moment d’une plongée.

fjord

Vue sur le Fjord du Saguenay, là où se trouve une belle population de bélugas.

tadoussac chute

Petite chute aux abords du Saguenay

Publicités